Le retour à la maison - Jesse Allen

Mon blogue

Le retour à la maison

Le retour à la maison - Jesse Allen

Neuf longs mois à attendre son arrivée, et le voilà qui pointe le bout de son nez. Notre bébé est enfin là. J'imagine maintenant les émotions que ressentent tous nouveaux parents quand ils entendent pour la première fois, le cri de leur bébé. On l'a aussi vécu et ça a été un moment très intense. Je me rappelle encore des larmes qui coulaient sur mes joues et sur celles de mon mari ce jour-là. Enfin, notre petit bout de chou, celui qu'on attendait impatiemment était là.

On est restés cinq jours à l'hôpital. Puis, le jour où il fallait rentrer à la maison arrive enfin. On avait hâte que ce jour arrive pour être tranquille chez nous. Mais, le retour à la maison a encore réservé quelques surprises. On fait partie de ces personnes qui aiment tout planifier à l'avance. La préparation de la chambre de notre bébé a commencé dès mon quatrième mois de grossesse. Après un mois, tout était prêt, enfin presque. On a pensé que tous les préparatifs étaient terminés et que tout se limitait à la préparation de la chambre de bébé, pas la nôtre. On a donc attendu calmement l'arrivée du bébé.

Quand on était rentrés chez nous, on a décidé de garder encore notre bébé dans notre chambre. On s'y est préparé. On a déjà rangé notre chambre et on l'a aménagée pour accueillir le berceau de notre bébé. Tout allait bien. Une seule chose nous a échappé à ce moment-là. Il s'agit de la question : notre chambre serait-elle suffisamment saine pour accueillir un bébé. En effet, quatre jours après le retour à la maison, j'ai commencé à remarquer quelque chose de bizarre chez notre fils. On aurait dit que sa respiration était sifflante et qu'il s'essoufflait. De même, il toussait aussi et ses yeux étaient irrités. On a laissé la première semaine passer pour voir si tout allait changer, mais rien. Notre fils toussait encore et respirait avec difficulté. On a alors décidé d'aller voir un pédiatre. Après avoir vu notre fils et fait une analyse, celui-ci a dit qu'il s'agit d'une allergie aux moisissures et que celle-ci ne va guérir que si l'on élimine ce fléau.

Dès la sortie du cabinet du pédiatre, mon mari a contacté immédiatement son ami qui a aussi connu le même problème chez lui. Celui-ci nous a communiqué le numéro d'une entreprise de décontamination moisissures . On l'a contactée et les travaux ont commencé le lundi suivant. On a dû déménager chez mes parents en attendant que tout se remette en ordre. Il a fallu rester là-bas une semaine. À notre retour, l'air semblait sain et propre. Les symptômes qu'a eus mon fils disparaissaient. Celui-ci est actuellement en bonne santé. J'ai décidé d'écrire ce billet pour prévenir les parents sur ce genre de chose. Le pédiatre nous a dit que si on avait continué d'ignorer le problème, notre fils aurait pu souffrir d'asthme. Donc, avis aux parents, faites attention aux moisissures !